Présentation

Rechercher

Commentaires Récents

A visiter également

Recommander

Quelques gadgets

Méteo:
Ecoutez votre radio :

Localisation

www.tlsain37.org
Locations of visitors to this page
 tlsain37.org :
Locations of visitors to this page 


Syndication

  • Flux RSS des articles
Vendredi 27 avril 5 27 /04 /Avr 07:33
Georges Bizet 
G.Bizet.jpg

Alexandre-César-Léopold Bizet est un compositeur français du XIXe siècle. 

Sommaire
  • 1 Biographie
  • 2 Œuvres
    • 2.1 Musiques pour l'opéra et la scène
    • 2.2 Musiques pour orchestre
    • 2.3 Musiques pour piano ou mélodies
    • 2.4 Choral
    • 2.5 Chansons
  • 3 Voir aussi
    • 3.1 Association des Amis de Georges Bizet
    • 3.2 Bibliographie

Biographie

Alexandre-César-Léopold Bizet dit Georges Bizet est né au 26 rue de la Tour-d'Auvergne, à Paris le 25 octobre 1838, et il est mort à Bougival le 3 juin 1875 d'une angine de poitrine. Il est rapidement rebaptisé Georges, le 16 mars 1840.

Son père était coiffeur-perruquier et sa mère pianiste amateur. Son oncle François Delsarte était professeur de chant, célèbre dans l'Europe entière.

Il montre, très tôt, des dons pour la musique et entre au Conservatoire de Paris à l'âge de neuf ans. Il y récolte de nombreux prix — solfège, piano, fugue, orgue. En 1857, il écrit Le docteur Miracle qui lui permet de remporter le premier prix du concours Offenbach.

Son opéra Carmen adapté de la nouvelle de Prosper Mérimée reste l'une des œuvres du répertoire les plus jouées dans le monde. Composé de 1 200 feuillets, c'est au cours de sa rédaction qu'il est victime de ses premières angines de poitrine et d'un rhumatisme articulaire.

Il épouse en 1869 Geneviève Halévy, fille de son professeur Jacques Fromental Halévy, qui lui donne un fils, Jacques (1872-1922).

Le 29 mai 1875, il se baigne dans la Seine, alors que l'eau est glacée. Le lendemain, il souffre d'un nouveau rhumatisme articulaire. Le 1er juin, des premières complications apparaissent. Dans l'après midi du 2, sa santé s'aggrave et dans la nuit, il est victime de complications cardiaques. Il meurt alors qu'il n'a même pas 37 ans.

Œuvres 

 

    Musiques pour l'opéra et la scène 

  • Le Docteur miracle, opéra-bouffe (1856)
  • Don Procopio, opéra-bouffe (1858-9)
  • La Prêtresse, opérette (?1861)
  • Les Pêcheurs de perles, opéra (1863)
  • L'andalousie opéra (1864)
  • Ivan IV, (?1864-5; révisé en 1864-5)
  • La Jolie fille de Perth, opéra (1866)
  • Noé, opéra de Fromental Halévy achevé par Georges Bizet (1869)
  • Djamileh, opéra en un acte (1871)
  • L'Arlésienne, musique de scène (1872)
  • Carmen, opéra (1873-4)

    Musiques pour piano ou mélodies

  • Grande Valse de Concert en Mi bémol (1854)
  • Nocturne en Fa majeur (1854)
  • 3 Esquisses Musicales (1858)
  • Chants du Rhin (1865)
  • Variations Chromatiques de Concert (1868)
  • Nocturne in Ré majeur (1868)
  • Jeux d'enfants 12 pieces, pour duo ou piano à quatre mains (1871) 

    Choral   

  • Valse en Sol majeur à quatre voix et orchestre (1855)
  • La Chanson du Rouet une voix solo et quatre voix (1857)
  • Clovis et Clotilde, cantate (1857)
  • Te Deum, soprano, ténor, quatre voix et orchestre (1858)
  • Vasco de Gama, ode-symphonie (1859-60)
  • La Mort s'avance, quatre voix et orchestre (1869)

      Chansons   

  • Vieille Chanson (1865)
  • Après l'hiver (1866)
  • Feuilles d'Album, 6 chansons (1866)
  • Chants des Pyrénees, 6 chansons folklorique(1867)
  • Berceuse (1868)
  • La Coccinelle (1868)
  • Sérénade: O, quand je dors (1870)
  • Absence (1872)
  • Chant d'Amour (1872)

Voir aussi

 Association des Amis de Georges Bizet

16, rue Philippe Pagès 78300 Bougival

 

  • Président Jean Lacouture
  • Vice-Présidents Jorge Chaminé et Hervé Lacombe

Bibliographie 

 

  • Michel Cardozer, Bizet, Paris, Mazarine, 1982
  • Frédéric Robert, Georges Bizet, Paris, Seghers, 1969 (rééd. Genève, Slatkine, 1981)
  • Jean Roy, Bizet, Paris, Seuil, 1983, (Coll. Solfèges)
  • Hervé Lacombe, Bizet, Fayard, 2001

Carmen (Opéra)

Carmen est un opéra — plus exactement, un opéra-comique — en quatre actes de Georges Bizet, composé en 1875, sur un livret d'Henri Meilhac et Ludovic Halévy, d'après la nouvelle éponyme Carmen, de Prosper Mérimée. L'œuvre a été créée le 3 mars 1875 à l'Opéra-Comique de Paris.

Sommaire
  • 1 Personnages
  • 2 Interprètes majeures du rôle de Carmen
  • 3 Synopsis
    • 3.1 Acte Ier

    • 3.2 Acte II

    • 3.3 Acte III

    • 3.4 Acte IV

  • 4 La partition

  • 5 Filmographie

  • 6 Ballets

Personnages 

  • Don José, un brigadier, ténor
  • Escamillo, un torero, basse
  • Le Dancaïre, un contrebandier, baryton, basse bouffe ou ténor bouffe
  • Le Remendado, un contrebandier, ténor
  • Zuniga, un lieutenant, basse
  • Moralès, un brigadier, baryton
  • Lillas Pastias, un aubergiste, rôle parlé
  • Un guide, rôle parlé
  • Carmen, une bohémienne et une cigarière, mezzo-soprano ou soprano dramatique — le rôle fut créé par Célestine Galli-Marié
  • Michaëla, jeune Navarraise, fiancée à Don José, soprano lyrique
  • Frasquita, une bohémienne, mezzo-soprano léger coloratoura ou soprano léger coloratoura
  • Mercédès, une bohémienne, mezzo-soprano

Interprètes majeures du rôle de Carmen

  • Célestine Galli-Marié, qui crée le rôle en 1875
  • Emma Calvé
  • Maria Callas
  • Angela Gheorghiu
  • Teresa Berganza
  • Victoria de Los Angeles
  • Régine Crespin
  • Anna Moffo
  • Grace Bumbry
  • Agnes Baltsa
  • Béatrice Uria Monzon
  • Leontyne Price
  • Denyce Graves
  • Dee Dee Bridgewater dans une version jazz créée en ouverture du festival Jazz à Vienne en 1993.
  • Julia Migenes 

Synopsis 

 

Affiche pour la création de Carmen (1875).
1875-Carmen-poster.jpg

L'action se passe à Séville et dans les environs, au début du XIXe siècle.

 

Acte I

Une place à Séville, près d'une manufacture. Au tout début, Michaëla cherche son fiancé pour lui délivrer un message de sa mère avec qui Don José ne s'entend plus. Elle est abordée par des officiers (dont Moralès), prend peur et s'enfuit. Don José arrive peu après et est prévenu que sa fiancée est venue. Là, des enfants passent sur la place et se moquent des soldats... Les cloches sonnent : c'est l'heure de la pause pour les cigarières de la manufacture. Elles chantent et charment les quelques officiers autour d'elles jusqu'à ce que surgisse la plus belle des cigarières. Les hommes supplient la jeune fille de les aimer. Celle-ci s'en désintéresse et chante son fougueux Habanera. Don José est charmé lorsqu'à la fin de cette danse, Carmen lui lance sa fleur à la figure. La cloche sonne à nouveau et Don José voit disparaître la gitane. Michaëla le retrouve et lui délivre le message de sa mère. Puis, la jeune femme repart au pays. Soudain, les cigarières sortent de la manufactures, affolées, et mille cri résonnent. Elles se plaignent de Carmen qui blessa l'une de ses camarades. La bohémienne est arrêtée mais son charme fait effet sur Don José qui, sur le chemin de la prison, la laisse s'enfuir. Il est arrêté.

 

Acte II

Deux mois plus tard, dans la taverne de Lillas Pastia. Les contrebandiers font la fête avec les soldats. Lillas Pastia chasse pourtant les officiers car une nouvelle affaire pourrait se faire chez les contrebandiers. Mais à l'extérieur de la taverne, le torero Escamillo fait son entrée et attire la foule. Celui-ci tombe amoureux de Carmen au premier regard. Carmen refuse ses avances et il part. Le Dancaïre et le Remendado informent Carmen et ses deux amies d'un bon coup mais disent qu'ils auraient besoin d'elles. Carmen refuse de les accompagner et attend son amant libéré à la taverne. Lorsque Don José arrive, elle lui saute au cou. Malheureusement, le fait que son homme soit un soldat qui suit ses maîtres lui déplaît et une dispute éclate. Alors que Don José, énervé, est sur le point de partir, son lieutenant fait irruption. Le découvrant, il lui ordonne de le laisser seul avec Carmen. La jalousie est plus forte que tout et Don José lui tient tête. Le lieutenant tente de le tuer mais les contrebandiers arrivent à temps et l'arrête. A ce moment là, Don José se rend compte qu'il est obligé de suivre Carmen dans la montagne, lui qui pourtant, ne voulait rien entendre à cette fuite.

 

Acte III

Un site sauvage dans la montagne : le repaire des contrebandiers. Au cours d'une partie de cartes avec Frasquita et Mercédès, Carmen entrevoit sa mort prochaine. Ses amis contrebandiers viennent ensuite prévenir Carmen, Mercédès et Frasquita que trois douaniers gardent la frontière. Les jeunes femmes s'en vont à leur rencontre tandis que Don José est chargé de surveiller le camp pour la nuit. C'est alors qu'il rencontre Escamillo qui lui fait apprendre qu'il est le nouvel amant de Carmen. Don José le défie et alors qu'il est sur le point de le tuer, Carmen qui est de retour, l'en empêche. Ensuite, les contrebandiers découvrent Michaëla cachée dans un buisson qui venait chercher Don José pour le supplier de revenir au près de sa mère mourante. La colère de l'ancien officier explose sur la gitane qui l'a fait tant souffrir et accepte de revenir dans son pays avec Michaëla.

 

Acte IV

Une place à Séville, devant les murs et l'entrée des arènes. Acclamé par la foule, Escamillo accompagné de Carmen, entre dans le cirque pour de nouvelles courses de taureaux. Alors que la foule pénètre dans l'arène à la suite du torero, Don José paraît. Frasquita et Mercédès préviennent leur amie mais lui disent de prendre garde à cet homme éperduemment amoureux. En effet, Don José est revenu pour supplier Carmen de le suivre et d'abandonner son nouvel amant. Devant l'immuable refus de celle-ci, il devient menaçant et finit par la poignarder : il se laisse arrêter au moment même où les spectateurs sortent de l'arène en chantant le triomphe d'Escamillo.

La partition 

Après la mort de Bizet, son ami le compositeur Ernest Guiraud a remplacé les passages parlés originaux, caractéristiques de l'opéra-comique, par des récitatifs. Cette révision a peut-être contribué au succès de l'œuvre en facilitant sa diffusion, notamment dans certains théâtres étrangers, peu habitués à pratiquer l'alternance entre dialogues et musique dans une œuvre lyrique. Cependant, cette adaptation est souvent contestée par les musicologues, et de nos jours, les deux versions sont jouées.

Quoi qu'il en soit, cet opéra a rapidement bénéficié d'une très grande popularité qui ne s'est jamais démentie. Il est généralement considéré comme l'opéra français le plus joué dans le monde.

Ceci peut s'expliquer, en partie, par les nombreuses oppositions qui jalonnent le livret, les scènes tragiques contrastant avec des passages plus légers, voire comiques (rôles de Frasquita, de Mercédès, du Dancaïre, du Remendado...), équilibre entre scènes de foule, avec chœurs et figurants, et scènes plus intimes dans lesquelles les solistes passent au premier plan... Mais la musique de Bizet, expressive, élégante et colorée, son orchestration, souvent raffinée, ses mélodies si faciles à mémoriser — par exemple, le thème du prélude — ne sont certainement pas étrangères à ce succès.

Parmi les plus belles pages de Carmen, citons :

  • à l’acte I :
    • le chœur des gamins « Avec la garde montante » 
    • le chœur des cigarières « Dans l'air, nous suivons des yeux »
    • la habanera « L'amour est un oiseau rebelle »  
    • le duo « Parle-moi de ma mère »
    • la séguedille « Près des remparts de Séville » 
  • à l’acte II :
    • la chanson bohème « Les tringles des sistres tintaient »  
    • les couplets du toréador « Toréador,en garde »
    • le quintette « Nous avons en tête une affaire » 
    • l'air « La fleur que tu m'avais jetée »  
  • à l’acte III :
    • le sextuor avec chœur « Écoute, compagnon, écoute »
    • le trio des cartes « Mêlons, coupons »
    • l'air « C'est des contrebandiers le repaire ordinaire »
  • à l’acte IV :
    • le duo avec chœur final « C'est toi ? -C'est moi ».
       

Filmographie

Films adaptant l'opéra et/ou la nouvelle :

  • 1915: Carmen, film américain de Cecil B. DeMille
  • 1918 : Carmen, film allemand muet d'Ernst Lubitsch
  • 1927  : The Loves of Carmen, film américain de Raoul Walsh
  • 1953: Carmen film français de Christian-Jaque
  • 1954 : Carmen Jones film américain d'Otto Preminger
  • 1983 : Carmen, film de Carlos Saura
  • 1984 : Carmen, film d'opéra de Francesco Rosi
  • 1984 : La Tragédie de Carmen, trois films de Peter Brook d'après sa mise en scène sur scène
  • 2001 : Carmen, a hip hopera, film americain de Robert Townsend et Michael Elliot avec Beyoncé Knowles, Mos Def, Jermaine Dupri, Lil Bow Wow...
  • 2003 : Carmen, film espagnol de Vicente Aranda
  • 2004 : Carmen de Khayelitsha (U-Carmen e-Khayelitsha), film sud-africain de Mark Dornford-May  

Ballets

  • Carmen, ballet de Roland Petit (1949)
  • Carmen Suite, ballet d'Alberto Alonso (1967)
  • The Car Man, ballet de Matthew Bourne (2000)

 

Sources: http://fr.wikipedia.org/wiki/Georges_Bizet

         http://fr.wikipedia.org/wiki/Carmen       

         http://www.youtube.com                    

Par Un Compositeur, Une Oeuvre - Publié dans : Compositeurs Français - Communauté : Opéra !
Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires
Retour à l'accueil
Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus